Corpereality

mathilde murat
Après quatre ans de recherches et d’expérimentation sur les rapports en corporéité et plasticité, Mathilde Murat (Ass. Patchwork) poursuit sa démarche installationniste dans une recherche sur la génération d’environnements auto-poïétique. Que devient le corps dans son rapport à l’espace lorsque ceux-ci sont couplés (au sens développé par Simondon) par des phénomènes interactifs de second-ordre (tels que définis par Couchot).